Nouveau diagnostic de performance énergétique : Quelles conséquences pour le marché de l’immobilier ?

Avr 8, 2022

La Loi « Climat et Résilience » du 22 août 2021 vise à accélérer la transition énergétique de la société française. Cette loi a engendré la refonte du DPE (Diagnostic de performance énergétique) le conduisant ainsi à plus de fiabilité et de lisibilité. Le diagnostic de performance énergétique a été repensé pour encourager les propriétaires à effectuer les travaux nécessaires pour un logement plus sain. Une évolution qui n’est pas sans conséquence pour les 4,8 millions de résidences principales en France considérées comme passoires thermiques.

Diagnostic de performance énergétique : Des dispositifs encadrés

Le DPE est aujourd’hui bien connu de tous les Français. Sa récente refonte a engendré une prise de conscience collective des enjeux climatiques. Des dispositifs et un accompagnement ont été mis en place pour permettre aux Français de réaliser les travaux de rénovation attendus dans leur logement.

Les mesures du diagnostic de performance énergétique

Le DPE vise à réduire la consommation d’énergie des bâtiments et à limiter les émissions de gaz à effet de serre (GES). Il se présente sous la forme d’un document obligatoirement joint à l’acte de vente d’un bien ou au contrat de location. Il permet ainsi la totale transparence de la qualité énergétique d’un logement. Une notion regardée de près pour les acheteurs soucieux de leur empreinte énergétique mais pas que… Le DPE a aujourd’hui un impact majeur sur la valeur du bien. En effet, il comporte des recommandations de travaux pour améliorer sa performance et potentiellement le faire sortir de l’état de passoire thermique. Ces recommandations n’échappent pas aux acquéreurs qui doivent prendre en considération le coût des travaux pour budgétiser au mieux leur projet d’achat. Il est à noter que les DPE réalisés avant le 31 décembre 2017 ne seront plus valables à partir du 1er janvier 2023. Quant aux DPE réalisés entre le 1er janvier 2018 et le 30 juin 2021, ils ne seront plus valables à compter du 1er janvier 2025. Une décision qui conduit bon nombre de propriétaires à envisager rapidement la mise aux normes de leur logement.

Les aides financières pour assurer la transition énergétique d’un logement

Pour aider les propriétaires à pallier les frais de rénovation énergétique qui peuvent vite grimper, le gouvernement a mis en place des aides considérables pour les propriétaires occupants ou bailleurs. Elles peuvent ainsi représenter près de 40% des travaux pour les revenus supérieurs et 60% pour les revenus intermédiaires. Les primes CEE (Certificat d’Économie d’Énergie), MaPrimeRénov’, ou encore certaines aides locales constituent ainsi un sacré levier de possibilités.

Diagnostic de performance énergétique : Des logements repensés

Les propriétaires de biens affiliés aux étiquettes F et G du DPE, considérés comme passoires thermiques, ont tout intérêt à profiter rapidement de ces aides car ils font progressivement l’objet de dispositions incitatives.

Les propriétaires face au tourbillon de la transition

La Loi « Climat et Résilience » du 22 août 2021 a considérablement accéléré les choses et a poussé les propriétaires de biens considérés comme des passoires thermiques à rapidement envisager des travaux de rénovation. En effet, certaines dispositions ont été mises en place.
Pour exemples :

  • L’obligation de réalisation d’audits énergétiques pour toutes les ventes de maisons
    individuelles et de bâtiments d’habitation collective en monopropriété à partir du 1 er
    septembre 2022
  • Le gel de l’augmentation des loyers pour les biens mis en location

Les installations concernées par le DPE

Bon nombre de logements vont donc devoir se réinventer pour répondre aux nouvelles exigences énergétiques.

Les installations visées par ces rénovations concernent principalement :

  • L’amélioration de l’isolation
  • L’amélioration de la ventilation
  • Le système de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire.

Ces rénovations permettent d’améliorer le confort du logement, d’augmenter sa valeur patrimoniale mais également de réaliser des économies de taille sur les factures d’énergie. Un argument séduisant et convaincant pour les propriétaires contraints d’engager des travaux conséquents financièrement.

règlementation de transition écologique et diagnostic de performance énergétique

Diagnostic de performance énergétique : Les conséquences sur nos métiers

Ces nouveaux dispositifs ne sont pas sans conséquence sur le marché de l’immobilier et sur nos métiers. Promoteurs, constructeurs, architectes, décorateurs et designers, votre accompagnement s’avère précieux et espéré par les nombreux propriétaires plongés dans le tourbillon de ces nouvelles dispositions. La possibilité de visualiser le bien rénové avant le lancement des travaux est un vecteur attendu et sécurisant.

L’encadrement des professionnels

Pour bénéficier des aides proposées par l’État et ainsi effectuer les travaux attendus pour atteindre l’étiquette énergétique souhaitée, les propriétaires doivent s’entourer de professionnels RGE, c’est-à-dire de professionnels Reconnus Garants de l’Environnement. Un annuaire des professionnels est par ailleurs disponible sur le site France Renov’ , site permettant aux propriétaires qui se lancent dans les travaux de rénovation énergétique d’être accompagné par des conseillers. Les propriétaires sont donc tenus à des obligations de réalisations en bonne et due forme. Bien qu’encadrés administrativement, ils se lancent très souvent sans visibilité sur le résultat des travaux engagés. Une situation qui génère de l’incertitude et de l’inquiétude.

Une visibilité attendue

La rénovation énergétique est un domaine nouveau dans le collectif français. Les installations proposées sont encore peu connues du public et si les propriétaires savent qu’ils doivent effectuer des travaux de rénovation, ils ne sont malheureusement pas encore au fait des designs proposés et du rendu général sur leur logement. Vos clients attendent de retrouver de la sérénité et de la sécurité dans ce qui va leur être proposé. Une bonne communication visuelle ne peut que favoriser ces sensations. En proposant une projection visuelle des travaux finalisés, vous conduirez votre client plus
facilement à s’engager à vos côtés et à la sensation sécurisante de découvrir son futur logement rénové. La perspective 3D est l’outil qui vous permettra de rassurer votre client en lui montrant ce que donneront ses travaux de rénovation. Qu’il s’agisse de visuels ou d’animations, l’outil de perspective 3D vous permettra de plonger le propriétaire dans son futur environnement. Vous lui prouverez ainsi que les rénovations qu’il est sur le point de réaliser ne sont pas qu’une obligation et une source de frais. Ces rénovations c’est aussi l’occasion d’améliorer le confort de son bien et de lui donner du cachet.

Conclusion

Nous l’avons vu, le DPE conduit le marché à se réinventer. L’encadrement prévu pour les propriétaires qu’il soit dans l’accompagnement des démarches de rénovation ou au niveau des aides, ne suffit pas à conforter les propriétaires qui se sentent pris dans un tourbillon de formalités. En permettant à votre client de visualiser les travaux qu’il s’apprête à réaliser, vous lui offrez plus de sérénité et vous gagnez, par la même occasion en crédibilité face à vos concurrents. Nous sommes en mesure de vous accompagner sur ces sujets, n’hésitez pas à nous contacter par email ou téléphone.