Architecture réversible, économique et écologique !

Avr 12, 2021

Afin de faire face à la pénurie de logements et à l’impact écologique d’une construction, l’architecture réversible s’impose comme une solution efficace. Economique et écologique, elle dispose de plusieurs atouts et nos architectes se tournent de plus en plus vers cette méthode pour devenir des acteurs responsables.

L’architecture réversible, c’est quoi ?

L’architecture réversible est une façon de construire qui permet la réhabilitation d’un bâtiment dans l’avenir.

Pourquoi construire réversible ?

Grâce à ce type de construction, il est possible de répondre à la pénurie de logement et au coût écologique d’une démolition. Certains bureaux peuvent se transformer en logements par exemple, et certains immeubles ont la capacité de recevoir des étages supplémentaires après construction. Outre les avantages écologiques et la réponse à la pénurie de logements, l’architecture réversible présentes plusieurs avantages.

L’architecture réversible pour investisseurs

Aujourd’hui, outre le coût écologique d’une réhabilitation ou d’une démolition, nous savons construire réversible pour prévoir des usages futurs à nos bâtiments et ainsi économiser le coût financier de ces manœuvres. Un propriétaire ou un investisseur peut prendre en compte la qualité supplémentaire dont dispose le bâtiment pour la compter dans son évaluation financière. Patrick Rubin, de Canal Architecture a déclaré : “Si on anticipe à l’origine la possibilité qu’un bâtiment ait plusieurs vies, on gagne le prix du bâtiment sur sa durée, sur toutes ses fréquences de vie. On le construit mieux pour qu’il puisse durer plus longtemps.” Source : Bouygues-construction.

Le défi architectural d’une construction réversible

Comme vous l’imaginez surement, l’architecture réversible n’est pas simplement l’affaire d’un choix. Elle doit passer les contraintes techniques et financières. De plus, c’est un travail d’équipe qui demande à tous les acteurs de la construction en question de penser en amont la réversibilité d’un bâtiment.

Les contraintes techniques

Avant même les contraintes techniques viennent les contraintes règlementaires. En effet, au niveau de la fiscalité, de la collectivité ou même du permis de construire, les lois ne sont pas encore au fait de la réversibilité et sont perçues comme des contraintes.

Afin de construire réversible, il faut penser en amont l’architecture du bâtiment pour qu’il puisse être modulable et donc évolutif. Techniquement, cela signifie créer de grands plateaux multifonctionnels, non contraignants et sans obstacles. L’architecte doit donc penser une structure sans murs de refend (murs porteurs placés à l’intérieur du bâtiment) afin de garantir une modularité à l’avenir sans besoin de démolition ou de restructuration majeure.

Quelques exemples d’architecture réversible

Même si ces constructions sont encore rares pour les raisons évoquées plus haut, la société tend à la démocratiser dans un but évident d’écologie mais également pour répondre à la surpopulation. Voici quelques bâtiments réversibles qui on relevé tous les défis de ce type de constructions.

Les tours Black Swans à Strasbourg, par l’architecte Anne Démians

Architecture réversible par anne démians

Les tours Black Swan à Strasbourg | Architecture Anne Démians

Ce « morceau de ville » est un concours public/privé lancé conjointement par Icade et la ville de Strasbourg. Si vous souhaitez en savoir plus sur les tours Black Swans.

Lyon confluence, un modèle d’architecture réversible. Par David Chipperfield

architecture réversible lyon concluence

Lyon confluence | Architecture réversible par David Chipperfield

Pour en découvrir plus sur ce bâtiment écologiquement exemplaire, voici un lien vers un article sur cette démonstration de ville durable.

Si l’écologie vous touche et que vous souhaitez en apprendre plus sur les construction autonomes.