Maison autonome en énergie

Si vous avez pour objectif de créer une maison autonome en énergie, vous allez avoir besoin de connaitre quelques astuces vitales. L’utilisation des énergies renouvelables, le respect d’une architecture peu gourmande en énergie et en eau et surtout une isolation à toute épreuve ! Dans cet article, vous trouverez les clés pour créer une maison autonome en énergie.

Les énergies renouvelables, l’incontournable d’une maison autonome en énergie

énergies renouvelables pour maison autonome
énergies renouvelables

Comment ne pas penser aux énergies renouvelables pour sa construction autonome ? Illimitées et propres, une maison autonome peut fonctionner uniquement grâce à ces dernières. Cependant, il faut toutes les combiner pour avoir de bons résultats.

L’énergie solaire

L’énergie solaire est une des plus répandues avec l’énergie éolienne. Exploitable chez soi, il suffit d’installer des panneaux photovoltaïques ou thermiques sur son toit et le tour est joué. Les panneaux photovoltaïques créent de l’électricité tandis que les thermiques créent directement de la chaleur.  En plus, vous avez le droit à des aides, alors profitez-en ! Cette méthode est à privilégier lorsque sa construction est dans un endroit propice à l’ensoleillement, comme par exemple dans le sud de la France. Aujourd’hui, la France produit presque 3% de son énergie via ce canal.

L’énergie éolienne

Installer une éolienne chez soi permet de tirer parti du vent pour créer sa propre électricité. Attention tout de même à son emplacement, aussi bien dans le jardin que dans sa région ! Pour se rendre compte de son efficacité, l’énergie éolienne disponible sur terre pourrait subvenir 1 000 fois à nos besoins ! Bonne nouvelle pour votre maison autonome en énergie, les éoliennes domestiques ont également droit à des aides. Plus de 7% de notre production nationale provient de l’énergie éolienne. C’est un bond en avant de plus de 25% par rapport à 2018.

Exploitez l’énergie hydraulique

Afin de faire face au réchauffement climatique, les particuliers et professionnels ont commencé à installer des centrales hydrauliques à petite échelle. Principalement placées sur des cours d’eau, une seule d’entre elles peut parfois suffire à alimenter un bâtiment. Tout le monde n’a pas une rivière dans son jardin pour créer sa maison autonome, c’est pourquoi certains particuliers commencent à créer eux-mêmes leurs systèmes pour acheminer l’eau vers une petite centrale hydraulique. Preuve de son efficacité, la France a choisi de placer 70% de sa production renouvelable dans l’énergie hydraulique ! Certains pays comme la Norvège vont même jusqu’à produire plus de 90% de leur énergie totale via les centrales hydroélectriques.

Chauffez-vous au bois  

Plurimillénaire, le chauffage à bois est un moyen efficace de se chauffer. Oui, il rejette du co2, mais en quantité infime comparé aux méthodes actuelles… Sachez toute fois que le bois est extrêmement économique, une installation de type poêle s’amortis souvent en moins de 10 ans ce qui est cohérent comparé à l’amortissement d’une maison neuve. Le chauffage à bois vous aidera à créer la maison autonome en énergie dont vous rêvez, et diminuera d’environ 50% votre facture énergétique ! Là aussi, vous avez le droit à des aides pour l’écologie.

L’architecture d’une maison autonome en énergie

Toutes ces installations sont utiles, cependant il faut en amont que votre maison possède des bases écologiques solides, de l’isolation au choix des vitres en passant par l’inertie thermique du bâtiment. Un architecte doit penser à l’avance sa maison autonome en énergie.

L’isolation de votre maison autonome

Pour atteindre vos objectifs de maison autonome en énergie, vous devrez l’isoler proprement et efficacement. La laine de chanvre est un matériau très reconnu pour sa qualité écologique et pour son isolation à toute épreuve. En effet, la laine de chanvre ne se casse pas au froid, ne subit pas de déformations, est produite sans additifs et de manière éco responsable. Quand la RT2012 demande des matériaux ayant une résistance thermique d’au moins 4.6, la laine de chanvre propose de dépasser les 8 ! Le petit bonus, la laine de chanvre vous offre une super protection thermique, mais aussi acoustique. Il y a énormément de moyens d’isoler efficacement une maison, cette liste n’est pas exhaustive.

Comprendre les surfaces vitrées

vitre isolante pour maison éco responsable

Les normes RT2012 ont retenu que les parois vitrées doivent représenter 1m² pour 6m² de surface habitable. Certains le voient comme une contrainte, mais vous, dans votre quête de maison autonome, cela vous arrange. En effet, des études ont montré que plus la surface vitrée est grande, plus elle est isolante. De plus, en grandissant, elle augmente encore la part de lumière et de chaleur solaire pour vous permettre de réduire votre consommation énergétique. Plus de vitres, moins de besoins ! Les bonnes nouvelles ne sont pas finies : Le prix du vitrage est dégressif au m², alors foncez ! Si vous souhaitez le faire à fond (et que vous avez le budget), envisagez le triple vitrage, qui offre encore plus d’isolation thermique pour votre maison éco responsable.

L’inertie thermique d’une maison autonome en énergie

Pour comprendre l’intérêt de l’inertie thermique, commençons par la définir. L’inertie thermique est la capacité de stockage de chaleur d’une construction. Mais pas seulement, c’est aussi de prévoir comment la chaleur sera conservée puis restituée. Une bonne inertie permet à votre maison de ne pas se refroidir trop vite en hiver ni de se réchauffer trop vite en été. Cela garanti un confort de vie, mais surtout des performances énergétiques respectueuses de l’environnement.

Cette inertie se met en activité lorsqu’un changement de température apparait. La fraicheur emmagasinée dans des matériaux à forte inertie se dégagera lorsque la température intérieure deviendra supérieure à celle de vos murs. Idem dans l’autre sens, s’il fait plus froid dans l’air que sur vos murs, la chaleur emmagasinée par votre chauffage sera restituée dans l’air. Une bonne inertie thermique permettra de ne pas trop chauffer ou ventiler, donc un maximum de confort avec un minimum d’impact écologique. Parmi les matériaux à forte inertie on peut citer la terre, la pierre, la brique et le béton… Avec pour chacun des déclinaisons. L’inertie thermique est donc un critère indispensable d’une maison autonome en énergie.

Est-il possible de construire une maison autonome ?

Bien que cela soit difficile, il est possible de créer sa maison autonome en énergie. Cependant une maison réellement autonome aura aussi besoin d’eau potable, donc d’un système de récupération puis de traitement… Il faudra aussi cultiver sa propre nourriture et donc changer son régime alimentaire. En bref, une maison autonome vous fournit un toit, de la chaleur et une réponse à vos besoins vitaux. En suivant tous ces conseils, vous avez les clés pour construire une maison éco responsable qui n’a besoin de personne en matière d’énergie.

Vous êtes architecte et construisez une maison autonome en énergie ?

Si vous êtes architectes et que vous êtes en train de créer une maison autonome, n’hésitez pas à nous solliciter par email ou téléphone pour votre stratégie de communication visuelle ! L’équipe A3A Conception reste à votre entière disposition.